logo coeur de rire
Les

bienfaits du rire

sur la santé

Clémentine Dunne

Nous sommes le :

jeudi 21 septembre

Une étude conduite par le Dr Michael Miller de l'Université du Maryland
présentée lundi 7 mars 2005 dans le cadre de la conférence annuelle
de l'American College of Cardiology, met en évidence que

rire est bon pour le coeur !

Le rire a une fonction homéostasique
(autorégulation du système biologique) qui contribue à maintenir un bon état de santé... mais pourquoi ?

Qui n'a pas vu au hasard de quelques lectures que le rire :
* ralentit le rythme cardiaque,
* diminue la tension artérielle,
* oxygène les muscles,
* agit sur la circulation sanguine, l'arbre respiratoire,
* mobilise la plupart des muscles de l'organisme (et particulièrement le diaphragme),
* stimule les endorphines, agit sur la douleur,
* aide à l'insuffisance hépatique,
* régule le sommeil,
* renforce le système immunitaire,
* aide à lutter contre la dépression, la fatigue, combat le stress,
* élimine le cholestérol,
* qu'il est précieux contre la constipation,
* sans oublier qu'il fait les yeux brillants, la bonne mine et qu'il est la voie royale de la Joie !
Et ceux qui viennent à nos séances de rire savent que le rire sollicite aussi les abdominaux !
Le rire est un puissant déclencheur de bienfaits physiques car il sollicite notamment deux fonctions essentielles de l'organisme, aux multiples répercutions dans tous le corps : le système nerveux autonome et la respiration.

Le système nerveux végétatif (ou autonome) :

Composé de 2 sous-systèmes : le sympathique (accélérateur) et le parasympathique (freinateur), il contrôle automatiquement nombre de fonctions : cœur, vaisseaux, appareil digestif, respiration, glandes endocrines, taille des pupille, etc.
L'alternance de ces deux systèmes correspond à un équilibre nerveux.
C'est parce qu'il provoque la prépondérance du système parasympathique que le rire a de nombreux effets bénéfiques sur la santé.
On a tous vécu le fameux soupir de soulagement, les jambes molles, la tête lourde, tout le corps qui demande à s'affaler après un bon fou rire !
Qui plus est, les effets favorables persistent longtemps après avoir cessé de rire.

La respiration :

Du point de vue médical, nombre d'affections courantes sont influencées favorablement par une bonne éducation respiratoire. Ainsi les muscles abdominaux et thoraciques brassent les viscères et l'organisme vit une dépuration par l'apport de l'oxygène.
- Les fonctions intestinales et hépatiques sont améliorées,
- L'appareil cardio-vasculaire se régularise,
- Le rendement intellectuel augmente,
- Nervosité et insomnies diminuent.

A propos des endorphines :

Le rire libère les endorphines cérébrales au double effet : analgésique et stimulant.
En stimulant la production de catécholamines, l'organisme produit des endorphines (morphines naturelles), ce qui potentialise leur action contre la douleur. La libération d'endorphine est une sensation bien connue des sportifs : on se sent "pétiller", dans un bien-être, un confort. Cette production des catécholamines, hormones de l'éveil, augmente l'attention, la vitesse d'exécution des tâches et les possibilités intellectuelles et diminue l'inflammation.

Le rire : provocateur de bien-être :

La capacité du rire à insuffle la joie dans l'être entier, véritable pulsion de vie et d'éveil est à elle seule une clé de bien-être.
Sciences cognitives et neuroscientifiques (Damasio...) parlent de la joie en tant que signal d'état d'équilibre de l'organisme. Maintenir son moral en sourire est déjà un coup sérieux donné à la maladie, nombre de personnes peuvent en attester (au Canada les hôpitaux intègrent de plus en plus le rire dans leurs services).
Le rire peut être considéré comme un médiateur idéal pour se réadapter à un effort modéré. Sorte de "jogging stationnaire", c'est tout le bénéfice d'une activité physique en s'amusant.
A la fois désintoxiquant physique et dépolluant psychique, le rire aide à lutter contre la fatigue et "l'érosion morale", rétablit l'équilibre sympathique, opère un massage des traits du visage, donne du brillant au regard et surtout participe à restaurer la joie de vivre !
Par la libération de l'énergie au cours de la crise de rire, les tensions sont apaisées. Le sommeil sera plus rapide et profond dans un corps déjà relaxé musculairement.
La détente psychique participe aussi à stopper les idées récurrentes parasites qui font souvent barrage à l'endormissement.

Le rire stimule le système immunitaire :

C'est ce que démontre une étude américaine ayant pour objectif de mesurer l'effet d'un bon rire joyeux sur divers paramètres neuroimmunologiques.

Rire tous ensemble

Plan du site - Contact :

Association Coeur de Rire - Siège : 15, passage Ramey - 75018 Paris
Contact : Tél : 06.09.66.44.37